Communiqués de presse

La conférence des présidentes de parti du PLR.Les Libéraux-Radicaux Femmes a voté oui à l’unanimité à la réforme de l’imposition des entreprises III (RIE III), qui sera soumise au peuple le 12 février 2017. De même, le PLR Femmes soutient la naturalisation facilitée tout comme le fonds pour les routes nationales et le trafic d’agglomération (FORTA).

A l’occasion de la conférence des présidentes de parti, la direction du PLR Femmes Suisse a informé que la secrétaire générale Claudine Esseiva démissionne au 31 mars 2017. Après neuf ans au service du parti, elle souhaite donner la possibilité au PLR Femmes de faire peau neuve étant donné que la présidente Carmen Walker Späh démissionne également fin mars 2017. La direction du parti cherchera donc une personne qui lui succèdera au sein du secrétariat général.

Lire la suite

La présidente du PLR.Les Libéraux-Radicaux Femmes Carmen Walker Späh ne se représentera pas

La Conférence des présidentes rejette à l’unanimité l’initiative « Sortir du nucléaire » qui sera soumise au peuple le 27 novembre 2016. L’initiative demande que la durée d’exploitation des centrales nucléaires soit limitée à un maximum de 45 ans. L’initiative engendre non seulement des coûts inutiles, en raison du démantèlement prématuré des centrales nucléaires, mais met également en danger la sécurité de l’approvisionnement, respectueux de l’environnement, en électricité de la population suisse.

De plus, la conseillère d’Etat en charge de l’économie du canton de Zürich, Carmen Walker Späh annonce qu’elle ne se représentera pas en mars 2017 comme présidente du PLR.Les Libéraux-Radicaux Suisse Femmes. Une commission de sélection va être mise en place sous la direction de Petra Studer, vice-présidente du PLR Femmes.

Lire la suite

Non à l’initiative économie verte / Non à AVSplus / Oui à la loi sur le renseignement

La conférence des présidentes a adopté ses recommandations de vote pour les votations du 25 septembre 2016. Le PLR.Les Libéraux-Radicaux Femmes refuse à l’unanimité l’augmentation des rentes qui n’est pas finançable. Elles refusent également à l’unanimité l’initiative radicale «Economie verte», dont la mise en œuvre est impossible, même avec les technologies les plus innovatrices. La conférence des présidentes a voté oui à l’unanimité à la loi sur le renseignement.

Lire la suite