Communiqués de presse

Les couples mariés peuvent enfin choisir leur nom librement

Le PLR.Les Libéraux-Radicaux et les Femmes PLR saluent la décision du parlement de modifier le code civil afin que puisse désormais y figurer la parité des couples mariés en matière de nom et de nationalité. Cette décision rend la loi sur la nationalité enfin constitutionnelle et conforme à la convention européenne des droits de l’homme. Ceci constitue l’aboutissement d’un long processus visant à inscrire dans la Loi l’égalité des hommes et des femmes, initié par notre ancienne conseillère nationale Suzette Sandoz (VD).

Lire la suite

La cotisation au 3ème pilier devrait être possible pour tous, indépendamment de l’activité salariale

La sécurité des assurances sociales ainsi que la diversité dans le domaine de la prévoyance vieillesse sont primordiales pour la prospérité Suisse. Pourtant, elles sont aujourd’hui mises à mal. Les changements démographiques accroissent en effet la pression financière sur nos assurances sociales qui ne répondent déjà souvent plus aux besoins actuels des divers modes de vie. Le 3ème pilier est par exemple seulement accessible aux personnes actives, bien que le parlement ait décidé, il y a 15 ans de son ouverture aux personnes non-actives. Cette décision n’a jamais été mise en œuvre. Il s’agit d’éliminer cette inégalité de traitement afin que les individus sans-emploi puissent aussi bénéficier de manière responsable, rentable et sûre de leur prévoyance vieillesse. Parallèlement, en ce qui concerne le domaine des assurances sociales, il est également nécessaire de satisfaire les exigences liées aux différents modes de vie avec davantage de flexibilité. Ainsi, les Suissesses et les Suisses pourront continuer à épargner pour leur 3ème pilier lors d’interruptions de travail dues par exemples à des raisons familiales ou en cas de formation continue.

Lire la suite

Oui à l’imposition individuelle, oui à la liberté de choix

« Pour que le top ne soit pas less » ! C’est avec ce slogan que les Femmes PLR ont lancé la semaine dernière leur campagne électorale dont l’un des thèmes-clé est celui de la présence des femmes dans les sphères professionnelles dirigeantes. L’initiative de l’UDC sur les familles entrave directement la poursuite de cet objectif politique, économique et social. En effet, conservative et contre-productive, sa proposition de déduction des frais de garde des parents non-actifs professionnellement dissuade la conciliation de la vie familiale et professionnelle et contribue au maintien de la surcharge fiscale qui pèse sur les parents actifs professionnellement.

Lire la suite