Communiqués de presse

Un pas important pour l’égalité des hommes et des femmes

Le PLR.Les Libéraux-Radicaux et le PLR femmes saluent la décision prise aujourd’hui par le conseil national. Dé-sormais, la garde conjointe sera la norme appliquée, peu importe l’état civil des parents. Ce choix profite avant tout au bien-être de l’enfant. En même temps, elle permet de faire avancer l’égalité entre les hommes et les femmes au sein de la société.

Lire la suite

Les Femmes PLR souhaitent un débat ouvert sur l’accès de plus de femmes dans les postes à responsablités.

Lors de la conférence des présidentes de parti organisée par les femmes PLR à Berne, la requête principale a été la suivante : « Plus de femmes à l’étage de direction». Cette demande est en lien direct avec le débat actuel concernant les quotas. Le point essentiel de ce thème n’est pas à sens unique, à avoir plus de femmes aux postes de responsabilité, mais d’augmenter aussi la présence d’hommes dans certaines professions telles que l’enseignement ou l’assistance. Il a été largement démontré que les équipes mixtes ont plus de réussites.

Lire la suite

L’AD du PLR a adopté un ensemble de mesures libérales en ce sens

L'assemblée des délégués du PLR.Les Libéraux-Radicaux a adopté aujourd'hui à Saint-Maurice à l’unanimité le position libérale pour emprunter le chemin qui mène à la conciliation entre vie familiale et vie professionnelle. Chaque famille doit pouvoir mener sa vie aussi librement que possible: que l'un des deux se consacre à plein temps à l'éducation de leurs enfants ou que les deux préfèrent un travail à temps partiel, l'Etat n'a pas à s'immiscer dans ce choix. Néanmoins, aujourd'hui de nombreux parents ne peuvent pas concilier famille et travail. Cela doit changer. Et cela n'est pas qu'une mesure de politique libérale, bien que cela soit également en faveur de l'économie – les entreprises suisses sont toujours plus à la recherche de main-d’œuvre qualifiée. En collaboration avec les Femmes PLR, le PLR a composé une position sur ce thème axé sur trois objectifs principaux: la mise à disposition de suffisamment de places de garde de jour (crèches, garderies) à travers la Suisse; que l'école à journée continue devienne la norme et que les emplois à temps partiels et le travail à domicile soient rendus possibles et ce y compris pour les cadres. A travers un film et une minute de silence, le parti a tenu à rendre hommage à feu le conseiller national Otto Ineichen, qui s'est engagé pour augmenter le nombre de places en crèche avec son projet “Sperantino”. En outre, les plus de 200 délégués présents ont rejeté l'initiative “Protection contre le tabagisme passif”.

Lire la suite